Experts en désinfection Coronavirus locaux d'entreprise Hauts-de-Seine 92

Désinfecter appartement logement maison Coronavirus Hauts-de-Seine 92

Professionnels de la désinfection, nous appliquons une méthodologie approuvée dans la désinfection de votre établissement ou de votre domicile contre les micro nuisibles dont le coronavirus  PARIS ILE DE FRANCE : Essonne Hauts-de-Seine Paris Seine-et-Marne Seine-Saint-Denis Val-d’Oise Val-de-Marne Yvelines

Coronavirus : le nettoyage des logements collectifs Hauts-de-Seine 92

Une étude publiée mercredi a montré que les patients atteints du nouveau coronavirus contaminaient largement leur chambre et leur salle de bains, soulignant la nécessité de nettoyer régulièrement les surfaces comme les lavabos et les cuvettes.

Le virus ne survit cependant pas à un nettoyage des surfaces contaminées à l’aide d’un désinfectant d’usage courant deux fois par jour, a conclu la même analyse, publiée dans la revue américaine JAMA.

L’étude, menée par des chercheurs du Centre national des maladies infectieuses de Singapour et du DSO National Laboratories, a été lancée après que le coronavirus s’est propagé dans certains hôpitaux chinois. Cela a poussé des scientifiques vers l’hypothèse qu’au-delà de la toux, la contamination environnementale était un facteur important dans la transmission de la maladie.

Hauts-de-Seine 92 – Nettoyer souvent poignées, écrans, claviers…

Enfin, recommande le ministère de la Santé, « en plus du nettoyage régulier, les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées deux fois par jour et lorsqu’elles sont visiblement souillées. Il s’agit par exemple des poignées de porte, des boutons d’ascenseur, des interrupteurs d’éclairage, des poignées des toilettes, des comptoirs, des mains courantes, des surfaces d’écran tactile et des claviers ».

Le conseil complémentaire est évidemment de respecter au mieux les « gestes barrières ». Et notamment de se laver les mains fréquemment, ce qui reste l’un des meilleurs moyens d’éviter la contamination, pour soi comme pour ses proches.

Mais quel est le risque de se faire infecter par le contact avec une surface contaminée ? « C’est une maladie nouvelle, répond avec prudence la direction générale de la santé. Seul le recul permettra de savoir comment se passe l’infection par les surfaces et quel est le niveau de contagiosité. »